La Rémunération au mérite : mode ou nécessité ?

Pour de nouveaux modes de rémunération dans les fonctions publiques d’Etat et territoriale (novembre 2004)

Salaire au mérite, gestion par la performance, part variable, objectifs individuels, primes, productivité, intéressement … autant de termes qui ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois auxquels il convient d’ajouter la récente publication de deux rapports phares : « La rémunération au mérite des directeurs d’administration centrale : mobiliser les directeurs pour conduire le changement » et « La gestion des régimes indemnitaires et la modulation des primes » ; ou encore l’annonce faite en juin 2004 par le ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie sur l’octroi d’une « prime collective de performance [...], afin de récompenser tous les membres d’une unité de travail ayant obtenu d’excellents résultats [...]« .

Faut-il donc les rémunérer de manière plus individualisée, avec une part variable, pour que les agents de l’Etat ou des Collectivités territoriales soient plus motivés, plus performants, plus efficaces ? Cela signifie-t-il qu’ils ne le sont pas assez ? Ou bien que la reconnaissance passe nécessairement par une rétribution sonnante et trébuchante ? Et si les vraies questions étaient ailleurs ? S’il fallait plutôt que la Fonction Publique substitue à la culture de la procédure administrative une culture de l’objectif et du résultat ? Ou bien encore qu’elle apprenne à attirer et fidéliser les talents… ?

Dans cet ouvrage, Bernard Brunhes Consultants tire les leçons de son expérience et propose quelques pistes possibles en termes de méthode et d’outils. Quels sont les enseignements de la théorie et des pratiques du secteur privé depuis ces vingt dernières années ? Comment concilier rémunération et équité, productivité, performance ? Faut-il, et comment, introduire la rémunération au mérite dans la Fonction Publique ? Comment, surtout, mieux prendre en compte la compétence et valiriser la performance, établir une classification des emplois et mettre en place un dispositif de reconnaissance, d’appréciation et d’évaluation du personnel équitable, transparent et objectif ?

Telles sont les questions auxquelles ce numéro des Cahiers du Groupe Bernard Brunhes donne des première réponses.

54 PAGES

j0282516.jpgSommaire

 01.gifChapitre 1 : Moderniser les modes de rémunération.
Pourquoi et comment?
    Attirer et fidéliser les talents, motiver les agents… une nécessité


La fonction publique va se soucier d’attirer et de fidéliser les talents
La LOLF ou une révolution dans la gestion des ressources humaines

  Quels moyens pour attirer les agents ?


Des compléments de rémunération sous surveillance
La «rémunération au mérite» encouragée 
 
 02.gifChapitre 2 : Rémunération dans les entreprises : état de l’art
    Des rémunérations de plus en plus individualisées

  Rémunération et équité


Les bandes salariales élargies
  Rémunération et productivité

  La rémunération au mérite influence-t-elle la performance ?

  La rémunération au mérite : son intérêt n’est peut-être pas là où l’on croit

  Difficile appréciation du personnel 
 
 03a.gifChapitre 3 : Que faire dans la fonction publique et comment ?


    Asseoir la rémunération au mérite


Une évolution incontournable
Définition d’une grille d’analyse des emplois
  Valoriser la performance

  S’inspirer de l’intéressement du privé


La notion de prime collective
La notion de rémunération différée
  Conduire le dialogue sur les rémunérations


Dialogue social
Dialogue avec les personnels (cadres et agents)
 


 CONCLUSION

Accès à la ressource               Cliquez ici

Une réponse à “La Rémunération au mérite : mode ou nécessité ?”

  1. Anonyme dit :

    c’est très intéressant. Veuillez me permettre d’ avoir de plus amples informations.
    MERCI.Mon adresse est d_nadinek yahoo.fr

Laisser un commentaire