Méthodologie : les règles pour compter les mots

Voici quelques règles qui vont vous permettre de maîtriser le comptage des mots lors de l’épreuve du résume de texte (et, par ailleurs, vous permettre d’effectuer une préparation objective par cette connnaissance a priori) :

- les « petits mots », articles, même élidés (F, d’), les conjonctions, pronoms… comptent pour 1 MOT

- les dates (1678, 2007) comptent pour 1 MOT

- les mots composés figurant comme tels au dictionnaire comptent pour 1 MOT (compte-gouttes = 1  MOT mais compte rendu pour 2 MOTS)

- aujourd’hui compte pour 1 MOT

- « a-t-il » compte pour 2 MOTS (on ne compte pas le « t »)

- les pourcentages (70%) comptent pour 2 MOTS

- les sigles (SNCF, CAT…) = 1 mot

- les noms propres (Jean de la Fontaine = 4 mots)

Le jour de l’épreuve, confectionnez une feuille quadrillée qui vous permettra de ne pas compter sans cesse les mots. N’oubliez pas d’indiquer (en général)n sur votre copie le nombre de mots employés :

- 2 techniques sont possibles :

1° soit les candidats indiquent le nombre de mots cumulé après chaque paragraphe (cela permet de  suivre une progression)

2° soit les candidats indiquent après chaque paragraphe, entre parenthèses, le nombre de mots contenus dans le paragraphe, suivi, entre crochets, du total cumulé.

Dans tous les cas, faîtes le figurer en fin de devoir.

Une réponse à “Méthodologie : les règles pour compter les mots”

  1. Anonyme dit :

    Bonjour Monsieur
    J’aimerai savoir davantage sur les mots négatives par exemple
    Ne…pas ;Ne…plus etc.

Laisser un commentaire